Commande d’apero en ligne : jamais sans mon Whisky !

C’est sans doute la plus grande star de la commande d’apero en ligne. « Whisky, Whisky et puis tout va bien » écrivait Tri Yann dans sa chanson éponyme. Mais d’où vient le whisky ? Comment l’écrire correctement ? Écossais ou irlandais ? AperoCube vous dit tout sur la plus celtique des boissons.

De l’alambic à la commande d’apero en ligne.

C’est dans l’Antiquité tardive que, selon la légende, des missionnaires venus d’Irlande auraient ramené d’Égypte un outil d’un genre nouveau : l’alambic (de l’arabe al’inbik). Ces missionnaires auraient été envoyés par Saint Patrick lui-même… Vous savez, celui que l’on célèbre tout de vert vêtu ! Indispensable dans de nombreuses préparations chimiques, l’alambic ne l’est pas moins dans la distillation des eaux-de-vie. Son intérêt premier était certes l’élaboration de parfums et d’huiles essentielles, mais les irlandais ont décidé de joindre l’utile à l’agréable…

Comme pour la vodka, la bière et le vin, c’est dans le secret des chapelles et des abbayes que se développent au fil des siècles les techniques visant à élaborer du whisky. Il faut cependant patienter jusqu’au 11ème siècle pour que ces procédés permettent de produire efficacement des boissons. Oui, ça vous prend moins d’une minute pour préparer un whisky-coca et encore moins de temps pour le commander grâce à notre application en ligne. Mais il a fallu plusieurs millénaires (le premier alambic date de 3500 avant JC) de pratique pour en arriver là !

Ça ne surprendra pas ceux qui ont lu notre article sur les origines de l’apéro, mais le premier usage du whisky, loin d’être festif était d’ordre… médical ! On l’utilisait en application locale (oui : comme une lotion pour le corps !) et en tant que médicament. Nul doute que ça se bousculait à l’infirmerie…

Le premier whisky écossais dont on a retrouvé une trace formelle remonte à la fin du 15ème siècle. Est-ce à dire que les irlandais avaient une longueur d’avance ? Difficile de se prononcer. En effet, en ces temps là, Irlande et Écosse n’étaient pas constitués comme on l’entend aujourd’hui. De l’installation des celtes à l’indépendance tardive en passant par les invasions vikings et anglo-normandes, les frontières ont eu tendance à pas mal bouger. On attribue par exemple aux moines du Dal Riada la paternité du whisky écossais. Mais le Dal Riada était un royaume Scot… à cheval entre Irlande et Écosse, d’où la controverse !

Whisky ou Whiskey ? Écossais ou Irlandais ?

D’ailleurs, doit-on écrire whisky ou whiskey ? On utilise généralement whisky pour les productions écossaises et canadiennes, whiskey pour celles d’Irlande ou des États-Unis. Mais à l’oral, un samedi soir et à 2 heures du matin, rassurez-vous : personne ne fera la différence !

Petite colle, pour piéger vos copains d’apéro : de quoi est fait le whisky ? « Bah de malt, c’est marqué dessus ! » vous répondra-t-on probablement. Ce qui… est au mieux inexact ! En effet, le malt n’est pas une variété de céréale, contrairement aux croyances populaires. Si l’on veut se montrer précis (et on ne saurait trop vous le recommander face à un vrai amateur de whisky), le malt désigne une céréale germée que l’on a fait cuire pour en exhaler les arômes. Mais en réalité, lorsque l’on parle de malt, il s’agit généralement d’orge. Cependant, il existe des whiskeys américains comprenant une majorité de maïs dans sa composition, on parle alors de bourbon.

AperoCube vous explique très prochainement les différentes sortes de whisky et d’appellations dans un article dédié. En attendant, lors de votre prochaine commande d’apero en ligne, essayez un Whisky 100 % français avec l’excellent Moon Harbour Pier 1 de notre Carte, mis en bouteille à Bordeaux ! Difficile de faire plus couleur locale…

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.